Tous les Articles

Derniers Articles

  Ma contribution au débat sur le bilan de mi-mandat de gestion municipale de Deuil La Barre, pour sortir de la schizoprhrénie ambiante qui plombe la ville.

Lire la suite


  A mi-mandat de la gestion municipale de Deuil La Barre, ma lettre ouverte à Muriel Scolan

Madame le Maire,

Quel est le Bilan à mi-mandat de votre élection?

L'essentiel du débat lors des élections municipales avait porté sur le redressement de notre ville et l'assainissement de nos finances pour arrêter cette spirale d'endettement et de hausse des impôts.

Vous en aviez d'ailleurs fait la trame de votre programme et, plus encore, la promesse faite à vos électeurs de faire baisser les impôts.

Vous disiez dans votre tract:
"Les contribuables deuillois paient beaucoup trop d'impôts, les élus locaux doivent faire preuve d'audace sur ce point en marquant un coup d'arrêt …"

Quel est, donc, la consistance de votre bilan à mi-mandat ?

Une dette qui a explosé, passant de 24 Millions d'Euros en 2014 à 39 Millions d'Euros, aggravée par la mise en place d'une séquence de hausses d'impôts, alors que vous reconnaissiez, vous-même, leur niveau excessif.

Malgré cela, vous décidez, en totale contradiction avec vos engagements et vos promesses de campagne, d'engager un programme de nouvelles hausses d'impôts : 5% de hausse pour 2017 et 5% pour 2018, derrière la hausse faramineuse de 30% du Conseil Départemental dont vous faites partie.

C'est donc une véritable trahison que vous portez à ceux qui ont cru que vous incarniez l'espérance de redressement dont notre ville avait besoin.

Lire la suite

 

  Deuil La Barre, Résolution du dossier des emprunts toxiques ou comment les Deuillois se font dépouiller.

Ce simulacre de résolution de sortie des emprunts toxiques est tout simplement une opération de dépouillement des Deuillois.

Depuis sa prise de fonction Muriel Scolan prône une dissimulation absolue des informations sur ce dossier et pour cause, il s'agit pour elle de diluer sa responsabilité et ne pas révèler aux Deuillois, qu'ils auront à payer 8 Millions € en pure perte.

Ces emprunts ont ruiné la Ville mais ruinent surtout les Deuillois qui auront à supporter une perte financière d'une ampleur considérable.

Muriel SCOLAN indique qu'il fallait en sortir.

Fallait-il en sortir ?

A cette question il convient d'abord de préciser qu'une saine et bonne gestion de la Ville eut été de ne pas les souscrire, et encore moins les voter, surtout lorsque la formule de ces emprunts annonçait clairement qu'il s'agissait d'un jeu irresponsable de spéculation financière.

Lire la suite


  Deuil La Barre, Situation financière et débat d'orientation budgétaire 2015.

Je connaissais la situation de notre ville, je savais qu'elle n'était pas brillante pour l'avoir analysée depuis plusieurs années. Elle méritait d'être mieux gérée avec une compétence particulière, à la hauteur des difficultés auxquelles nous sommes confrontés, malheureusement la maîtrise de la matière financière ne s'improvise pas, et il ne manque...

Lire la suite


  Sinistre été à Deuil La Barre.

Notre ville vient de subir un véritable séisme durant le mois d’août, pour la première fois, le nombre de maisons cambriolées est impressionnant et ces cambriolages se sont déroulés durant plusieurs jours...

Lire la suite


   Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Ces élections municipales révèlent de singulières ambitions personnelles néfastes au destin de notre ville.

Depuis quelques semaines nous assistons aux manœuvres d'une liste qui n'a comme seul objectif essentiel, non pas les intérêts des Deuillois, mais les intérêts d'une candidate qui construit un projet politique personnel sur le dos des Deuillois...

Lire la suite



Projet de liaison RD928-311, une fausse bonne idée

Date de publication : 25.09.2013

Il suffit d'ouvrir les yeux pour se rendre compte que venant d'Enghien Les Bains, la RD 928 route départementale d'importance majeure arrive sur Deuil-La Barre pour devenir déjà aujourd'hui une route à bouchons.

Le seuil de saturation de cette voie de circulation aux heures de pointe est déjà atteint, voire dépassé.

La capacité physique de la route dans sa configuration actuelle est loin de supporter le détournement du trafic qui viendrait de la départementale 311.

Quelques chiffres :

15000 véhicules empruntent chaque jour la RD 928 ( source rapport ARCET du diagnostic du développement durable de l'Agenda 21 commandé par la ville ), à ce chiffre il faudra rajouter 8500 à 11500 véhicules qui emprunteront cette nouvelle déviation ( Source Val d'Oise C'est Vous, Conseil Général octobre 2009).

Il faudra nous expliquer la logique qui inspire cette liaison lorsqu'il s'agit de résoudre une difficulté pour en créer une autre bien plus grave.

Ce projet nous est présenté comme une nécessité pour détourner le trafic du centre ville vers la RD928.

D'autres facteurs, induits par l'évolution de l'urbanisme et notamment l'apport de nouvelle population une fois l'opération de rénovation urbaine achevée n'ont pas été pris en compte.

Il est clair que la venue de cette nouvelle population s'accompagnera d'une augmentation des déplacements focalisés essentiellement sur la RD928.

Ne parlons pas du raté de la conception actuelle du carrefour des 3 communes, conçu pour constituer un goulot d'étranglement incapable d'absorber le flux des voitures.

Enfin, ne perdons pas de vue la très forte pollution engendrée par ce trafic avec une très forte concentration de CO2, NOX et particules fines dont il n'est nullement tenu compte.

Au lieu de résorber les points de congestion du trafic routier saturant déjà la RD928, il nous parait évident que le projet de liaison RD928-311 est tout simplement une fausse bonne idée.

Quatre mesures de bon sens, peuvent produire une amélioration pour fluidifier le trafic, on se demande bien pour quelles raisons elles n'ont pas été mises en oeuvre.

- Régulation des plans de feux adaptée à la configuration du trafic, autrement dit programmer une séquence des feux verts plus longue pour les véhicules se trouvant sur la voie RD928.

- Synchroniser les feux situés au carrefour des 3 communes et celui situé devant la gare Epinay-Villetaneuse.

- Supprimer le stationnement sauvage aux approches du carrefour des 3 communes.

- Baliser les carrefours de la Galathée et celui des 3 communes par des damiers au sol, évitant toute obstruction des carrefours.

D'autres mesures faisant appel aux moyens électroniques sont également susceptibles d'apporter une meilleure fluidité de la circulation par une synchronisation globale des feux du périmètre associée à un dispositif de capteurs sur les voies.

Josué MREJEN