Tous les Articles

Derniers Articles

  Ma contribution au débat sur le bilan de mi-mandat de gestion municipale de Deuil La Barre, pour sortir de la schizoprhrénie ambiante qui plombe la ville.

Lire la suite


  A mi-mandat de la gestion municipale de Deuil La Barre, ma lettre ouverte à Muriel Scolan

Madame le Maire,

Quel est le Bilan à mi-mandat de votre élection?

L'essentiel du débat lors des élections municipales avait porté sur le redressement de notre ville et l'assainissement de nos finances pour arrêter cette spirale d'endettement et de hausse des impôts.

Vous en aviez d'ailleurs fait la trame de votre programme et, plus encore, la promesse faite à vos électeurs de faire baisser les impôts.

Vous disiez dans votre tract:
"Les contribuables deuillois paient beaucoup trop d'impôts, les élus locaux doivent faire preuve d'audace sur ce point en marquant un coup d'arrêt …"

Quel est, donc, la consistance de votre bilan à mi-mandat ?

Une dette qui a explosé, passant de 24 Millions d'Euros en 2014 à 39 Millions d'Euros, aggravée par la mise en place d'une séquence de hausses d'impôts, alors que vous reconnaissiez, vous-même, leur niveau excessif.

Malgré cela, vous décidez, en totale contradiction avec vos engagements et vos promesses de campagne, d'engager un programme de nouvelles hausses d'impôts : 5% de hausse pour 2017 et 5% pour 2018, derrière la hausse faramineuse de 30% du Conseil Départemental dont vous faites partie.

C'est donc une véritable trahison que vous portez à ceux qui ont cru que vous incarniez l'espérance de redressement dont notre ville avait besoin.

Lire la suite

 

  Deuil La Barre, Résolution du dossier des emprunts toxiques ou comment les Deuillois se font dépouiller.

Ce simulacre de résolution de sortie des emprunts toxiques est tout simplement une opération de dépouillement des Deuillois.

Depuis sa prise de fonction Muriel Scolan prône une dissimulation absolue des informations sur ce dossier et pour cause, il s'agit pour elle de diluer sa responsabilité et ne pas révèler aux Deuillois, qu'ils auront à payer 8 Millions € en pure perte.

Ces emprunts ont ruiné la Ville mais ruinent surtout les Deuillois qui auront à supporter une perte financière d'une ampleur considérable.

Muriel SCOLAN indique qu'il fallait en sortir.

Fallait-il en sortir ?

A cette question il convient d'abord de préciser qu'une saine et bonne gestion de la Ville eut été de ne pas les souscrire, et encore moins les voter, surtout lorsque la formule de ces emprunts annonçait clairement qu'il s'agissait d'un jeu irresponsable de spéculation financière.

Lire la suite


  Deuil La Barre, Situation financière et débat d'orientation budgétaire 2015.

Je connaissais la situation de notre ville, je savais qu'elle n'était pas brillante pour l'avoir analysée depuis plusieurs années. Elle méritait d'être mieux gérée avec une compétence particulière, à la hauteur des difficultés auxquelles nous sommes confrontés, malheureusement la maîtrise de la matière financière ne s'improvise pas, et il ne manque...

Lire la suite


  Sinistre été à Deuil La Barre.

Notre ville vient de subir un véritable séisme durant le mois d’août, pour la première fois, le nombre de maisons cambriolées est impressionnant et ces cambriolages se sont déroulés durant plusieurs jours...

Lire la suite


   Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Ces élections municipales révèlent de singulières ambitions personnelles néfastes au destin de notre ville.

Depuis quelques semaines nous assistons aux manœuvres d'une liste qui n'a comme seul objectif essentiel, non pas les intérêts des Deuillois, mais les intérêts d'une candidate qui construit un projet politique personnel sur le dos des Deuillois...

Lire la suite



Deuil-La Barre, Un avenir mal préparé.
GOUVERNER C'EST PREVOIR,

Date de publication : 23.02.2013

Hélas cette maxime, est loin de correspondre à la situation financière de notre ville.

Deuil-La Barre n'a pas préparé son avenir, et sa difficile situation économique que reconnaissent d'ailleurs les acteurs de la Ville, en publiant ce constat dans les magazines de la commune, conforte les vives inquiétudes que nous pouvons avoir à ce sujet.

Les responsables de la ville, nous expliquent pour justifier ces difficultés, que cette situation est imputable à l'Etat qui pénaliserait d'avantage notre ville par rapport aux autres communes, alors que manifestement, les responsabilités trouvent leur source dans la manière dont notre ville a été gérée.

Systématiquement et pour faire bonne figure et se donner bonne conscience, sont mises en cause, les dotations globales de fonctionnement de l'état au profit des communes.
Les acteurs de notre ville, les jugent insuffisantes, sauf qu'ils omettent de dire, que dans les différentes dotations versées à la ville, figure la "dotation de compensation".

 

Sur quoi repose cette dotation ?

Cette dotation correspond à la compensation des ressources que percevait Deuil-La Barre, au titre de la taxe professionnelle et de la taxe sur les salaires.

Or durant toutes ces dernières années, la gestion économique de la ville n'a pas permis d'asseoir une potentialité fiscale suffisante pour favoriser notre développement économique.

Si bien que, lors de la réforme du financement des collectivités locales, substituant la collecte des taxes professionnelles et salaires par la "dotation de compensation", l'Etat s'est basé sur ce niveau effectif des ressources perçues par la ville, pour définir le montant de notre dotation".

Mais comme ce niveau de ressources était tellement bas comparativement aux autres communes, nous nous retrouvons aujourd'hui avec un niveau de dotation nettement insuffisant par rapport à nos besoins, contribuant aux difficultés que nous connaissons.

Il y a donc une responsabilité évidente de ceux qui ont administré notre ville, en ayant mal préparé notre avenir.

La ville de Deuil-La Barre traîne derrière elle, ce sérieux handicap, nous mettant dans une situation particulière de fragilité par rapport aux communes.

Compte tenu de l'évolution de la crise économique que nous subissons, ces difficultés vont s'amplifier. Face à cette situation, les responsables de la ville ont toujours apporté les mêmes réponses, d'énormes hausse d'impôts, un endettement excessivement lourd, et nous obtenons la conjugaison des deux effets.

Pourquoi et comment cela changerait-il ?

Pour comprendre l'ampleur de ces problèmes, voici des exemples comparatifs concrets de communes qui nous sont proches aussi bien géographiquement que par la densité de leur population.

Deuil- La Barre : 22.000 habitants environ
La ville a perçu au titre de la dotation complément de garantie pour 2012 : 1 347 157 Euros

Saint Gratien : 19.200 habitants environ
La ville a perçu au titre de la dotation complément de garantie pour 2012 : 4 165 562 Euros

Montmorency : 20.500 habitants environ
La ville a perçu au titre de la dotation complément de garantie pour 2012 : 2 428 209 Euros.

Pour les prochaines années, l'état va diminuer les dotations vers les communes. La baisse programmée pour septembre 2012 pour 2.25 Milliards, sera plus importante, 3 Milliards d'Euros pour les deux prochaines années,

Josué MREJEN