Tous les Articles

 


Derniers Articles

  Ma contribution au débat sur le bilan de mi-mandat de gestion municipale de Deuil La Barre, pour sortir de la schizoprhrénie ambiante qui plombe la ville.

Lire la suite


  A mi-mandat de la gestion municipale de Deuil La Barre, ma lettre ouverte à Muriel Scolan

Madame le Maire,

Quel est le Bilan à mi-mandat de votre élection?

L'essentiel du débat lors des élections municipales avait porté sur le redressement de notre ville et l'assainissement de nos finances pour arrêter cette spirale d'endettement et de hausse des impôts.

Vous en aviez d'ailleurs fait la trame de votre programme et, plus encore, la promesse faite à vos électeurs de faire baisser les impôts.

Vous disiez dans votre tract:
"Les contribuables deuillois paient beaucoup trop d'impôts, les élus locaux doivent faire preuve d'audace sur ce point en marquant un coup d'arrêt …"

Quel est, donc, la consistance de votre bilan à mi-mandat ?

Une dette qui a explosé, passant de 24 Millions d'Euros en 2014 à 39 Millions d'Euros, aggravée par la mise en place d'une séquence de hausses d'impôts, alors que vous reconnaissiez, vous-même, leur niveau excessif.

Malgré cela, vous décidez, en totale contradiction avec vos engagements et vos promesses de campagne, d'engager un programme de nouvelles hausses d'impôts : 5% de hausse pour 2017 et 5% pour 2018, derrière la hausse faramineuse de 30% du Conseil Départemental dont vous faites partie.

C'est donc une véritable trahison que vous portez à ceux qui ont cru que vous incarniez l'espérance de redressement dont notre ville avait besoin.

Lire la suite

 

  Deuil La Barre, Résolution du dossier des emprunts toxiques ou comment les Deuillois se font dépouiller.

Ce simulacre de résolution de sortie des emprunts toxiques est tout simplement une opération de dépouillement des Deuillois.

Depuis sa prise de fonction Muriel Scolan prône une dissimulation absolue des informations sur ce dossier et pour cause, il s'agit pour elle de diluer sa responsabilité et ne pas révèler aux Deuillois, qu'ils auront à payer 8 Millions € en pure perte.

Ces emprunts ont ruiné la Ville mais ruinent surtout les Deuillois qui auront à supporter une perte financière d'une ampleur considérable.

Muriel SCOLAN indique qu'il fallait en sortir.

Fallait-il en sortir ?

A cette question il convient d'abord de préciser qu'une saine et bonne gestion de la Ville eut été de ne pas les souscrire, et encore moins les voter, surtout lorsque la formule de ces emprunts annonçait clairement qu'il s'agissait d'un jeu irresponsable de spéculation financière.

Lire la suite


  Deuil La Barre, Situation financière et débat d'orientation budgétaire 2015.

Je connaissais la situation de notre ville, je savais qu'elle n'était pas brillante pour l'avoir analysée depuis plusieurs années. Elle méritait d'être mieux gérée avec une compétence particulière, à la hauteur des difficultés auxquelles nous sommes confrontés, malheureusement la maîtrise de la matière financière ne s'improvise pas, et il ne manque...

Lire la suite


  Sinistre été à Deuil La Barre.

Notre ville vient de subir un véritable séisme durant le mois d’août, pour la première fois, le nombre de maisons cambriolées est impressionnant et ces cambriolages se sont déroulés durant plusieurs jours...

Lire la suite


   Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Ces élections municipales révèlent de singulières ambitions personnelles néfastes au destin de notre ville.

Depuis quelques semaines nous assistons aux manœuvres d'une liste qui n'a comme seul objectif essentiel, non pas les intérêts des Deuillois, mais les intérêts d'une candidate qui construit un projet politique personnel sur le dos des Deuillois...

Lire la suite



Elections municipales 2014

Un nouveau souffle pour notre Ville

 

Date de publication : 14/10/2012

Chères Deuilloises et Chers Deuillois,

Bonjour à tous,

Comme vous, je constate que notre Ville régresse, décline et s'enfonce.

Ce Constat est triste, nous pouvons le subir, regarder sans bouger ou bien agir pour changer le cours des choses.

Oui, nous pouvons agir, nous pouvons prendre notre destin en mains, et commencer par stopper le déclin de cette ville.

Les problèmes accumulés dans tous les domaines, nous conduisent dans le mur.

- La santé financière de notre ville pose de sérieux problèmes.

- Un endettement particulièrement lourd avec des dettes toxiques très préoccupantes.

- Un programme de rénovation urbaine totalement incompabible avec nos moyens et gravement dangereux pour les finances et l'équilibre socio-économique de notre ville.

- Le poids de nos impôts devient de plus en plus insupportable.

- Un urbanisme étouffant et des voies de circulation totalement congestionnées,

- Une insécurité en hausse,

C'est donc une situation critique que nous devons corriger rapidement.

Les débats que nous lançons ici, sur ce site, vont vous permettre de comprendre l'importance de ces enjeux et leur influence sur notre avenir.

Il est temps que nous agissions pour que notre Ville retrouve toute sa vitalité.

Nous devons nous dévouer pour conduire cette Ville vers une politique plus ambitieuse, plus efficace, plus proche de la réalité des problèmes que nous vivons et que nous rencontrons.

Lire la suite :


 

Les raisons du déclin de Deuil La Barre

Date de publication : 17/10/2012

Une vision stratégique de développement urbain est fondée d'une part, sur l'équilibre social, et d'autre part sur le développment de l'activité économique de l'aménagement du territoire, lui-même soutenu principalement par la vitalité économique de la Ville.

ETAT DES LIEUX DU DEVELOPPEMENT SUR NOTRE VILLE.

Que constatons-nous aujourd'hui, après tant d'années de gestion municipale d'une même équipe en place.

Notre ville est abîmée, déprimée, plongée dans une agonie qui nous interpelle.

Ce que démontre les théories urbaines, c'est qu'une Ville ne peut disposer de ressources financières suffisantes, sans une conception parallèle de l'habitat et de son périmètre économique.

Dans toute commune, l'évolution de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire témoigne systématiquement de la vivacité de la Ville.

Stimuler et développer l'activité commerciale apparait dès lors indispsensable pour dynamiser la Ville et lui assurer l'existence d'un centre de vie avec des commerces de proximité.

A Deuil-La Barre, l'accélération de notre urbanisation échappe complétement à tout modèle cohérent des théories urbaines. La Ville est totalement décorelée des équilibres économiques indispensables à toute viabilité d'une Commune.

QUELLES EN SONT LES RAISONS.

Depuis une dizaine d'années, les projets économiques structurant les besoins de la Ville, ont été négligés et totalement ignorés.

Le manque de commerces de proximité et d'activité économique sur notre territoire, nous a privé durablement de ressources financières indispensables pour asseoir le développement de notre Commune.

Un des berceaux de la croissance est tiré du processus économique dans l'acquisition des biens de consommation.

Or 60 à 70% des achats quotidiens des Deuillois se déroulent dans les Communes voisines, faute de trouver, au sein de notre Ville, les commerces dont nous avons besoin.

Par voie de conséquence, les responsables de la Ville ont organisé l'exode des consommateurs que nous sommes pour acheter chaque jour nos besoins quotidiens dans les villes voisines.

A partir du moment où ces échanges sont réalisés ailleurs, la profitabilité économique se déroule également ailleurs et échappe totalement au bénéfice de la Ville.

Paradoxalement alors que le niveau de vie, de la population de Deuil-La Barre, est plutôt dans la moyenne ou au dessus de la moyenne, les capacités financières de notre Ville sont celles d'une ville pauvre, endettée.

Il existe deux catégories de modèle de Ville :

* Les villes qui ont compris de bonne heure que les enjeux du développement territorial étaient dans la captation des activités tertiaires, des activités nobles rattachées aux nouvelles sciences et technologies, produisant des richesses profitables aux économies locales, dans le domaine de l'emploi, de collecte de taxes et générant un potentiel fiscal indispensable.

* L'autre catégorie, celle des villes endormies, inconscientes, organisant le déclin en se privant des ressources nécessaires pour conceptualiser l'aménagement de leur territoire, ayant recours comme pour Deuil-La Barre, à des hausses d'impôts à répétition, pour équilibrer le budget.

Lire la suite :


 

Administrer la Ville autrement, débat public et évaluation de la politique de la Ville.

Date de publication : 22.02.2013

Peut-on administrer une ville sans l'adhésion de ses habitants ?

Une politique de la ville soumise au principe du débat public, par la confrontation des idées, s'enrichit par les contributions extérieures inspirées des expérimentations vécues.

Le bénéfice des expériences extérieures, permet de retrouver des marges d'actions et parfois la résolution de difficultés, là où souvent les idées paraissaient bloquées.

Trop souvent, les Maires craignent l'ouverture de la confrontation des idées, et perçoivent ce processus comme une atteinte à leur autorité et à leur leadership.

Ils oublient qu'au contraire, le débat public s'inscrit dans une logique de développement aux côtés des responsables de la ville.

Dans tout modèle de management, l'interconnaissance, la compilation des idées favorisent à tous les niveaux une capacité à identifier et à qualifier les problèmes, à mobiliser les énergies et à cibler des solutions.

EVALUATION DE LA POLITIQUE DE LA VILLE.

Toute politique a un objectif et une finalité.

L'évaluation de la pertinence d'un projet, permet avant de valider son objectif, d'analyser son contenu, d'évoquer les conditions de sa mise en œuvre, de ses effets sur la ville, des coûts et des moyens engagés.

L'évaluation est donc incontestablement un dispositif salutaire, empêchant les erreurs et l'absolutisme de la pensée unique, comme nous le connaissons à Deuil-La Barre.

Le principe donc de l'évaluation de la politique de la ville est d'introduire un diagnostic de cohérence du projet communal dans sa globalité.

Effets positifs de ces processus.

C'est bien sûr un dispositif créateur de lien social et d'engagement civique en ce sens qu'il favorise le dialogue et l'échange avec les acteurs du territoire.

L'ensemble des habitants se trouvent associés à un projet commun favorisant le développement social urbain.


 

Notre ville peut-elle évoluer sans une nouvelle Gouvernance

Date de publication : 25.09.2013

En 2014 nous allons désigner l'équipe qui administrera la ville pendant la période 2014-2020

Projetons-nous à l'horizon 2020 et posons-nous les question suivantes :

- Où en sera notre ville à cette échéance ?

- Quelle est la meilleure équipe qui pourra faire évoluer notre commune ?

- Quel est l'état de notre ville ?

- Quel est le résultat du bilan des deux équipes sortantes ?

Les réponses à ces questions vont déterminer le choix de l'équipe qui saura incarner une réelle transition.

Examinons maintenant les forces en présence.

A Gauche, le Parti socialiste présentera une liste probablement jumelée avec le Front de Gauche.

La politique nationale d'appauvrissement des français est un indicateur marquant de ce que pourrait être une politique locale de gauche .

De l'autre côté, nous aurons une ou plusieurs listes issues de l'équipe sortante.

Les Deuillois vont pouvoir juger le véritable bilan d'une même politique menée sans discontinuité depuis plus d'une quinzaine d'années.

La liste que je conduis, n'est subordonnée à aucun parti politique, c'est une liste essentiellement bâtie sur une exigence de compétences professionnelles à la hauteur des défis auxquels nous sommes confrontés.

Notre analyse sur la sociologie de l'électorat de Deuil-La Barre, nous a démontré qu'à une très forte majorité, les Deuillois attendent une offre électorale alternative aux listes politiques, basée sur de réelles capacités pour redresser notre ville.

Nous sommes allés à votre rencontre et vous avez été nombreux à nous indiquer éprouver une profonde désillusion à habiter une ville dortoir sans âme, sans une réelle qualité de vie au regard du niveau excessivement élevé des impôts.

Si nous nous sommes investis dans cette bataille, si nous avons lancé ce site pour décrire l'état de notre ville, c'est que ce constat nous le partagions nous-mêmes, et que nous voulions agir pour changer les choses et non plus continuer à subir.

Nous avons identifié les dispositifs qui affaiblissent notre commune, ils nécessitent la mise en place d'axes prioritaires privilégiés pour administrer notre ville autrement.

Nous ne changerons pas cette ville sans l'énergie de tous les Deuillois, c'est pour cela que ce combat doit aussi être le vôtre,

Toutes celles et ceux qui sont décidés à s'investir, à s'impliquer avec nous peuvent y trouver leur place, et c'est ensemble que nous pourrons engager la nécessaire évolution de notre ville.

Josué MREJEN


 

13 Elus entrent en dissidence

Date de publication :25.12.2013

A l'ombre de l'équipe Noyer, les élus dissidents n'ont aucune crédibilité !

Alors qu'ils étaient en charge d'administrer notre ville depuis de nombreux mandats, autour de Jean Claude Noyer, une partie des élus de la majorité municipale emmenée par Muriel SCOLAN fait le choix d'entrer en dissidence et créer une nouvelle liste électorale, en tirant un trait sur leurs responsabilités de tout ce qui a été entrepris jusqu'à ce jour pour mettre notre ville à genoux.

Ceux-là mêmes qui étaient dans l'incapacité de comprendre que la politique qu'ils ont systématiquement approuvée et votée dans toutes leurs dispositions ont conduit notre ville dans l'état déplorable où elle se trouve aujourd'hui

De quelle efficacité peuvent-ils se prévaloir ?

Quels choix ont-ils fait au moment où il fallait empêcher que notre ville ne décline ?

Leurs responsabilités est absolue et incontestable dans :

- La situation financière critique que nous connaissons.

- Dans l'approbation de la dette toxique.

- Dans l'insuffisance chronique du nombre de crèches sur notre ville.

- Dans l'absence totale du développement économique de la ville.

- Dans une opération de rénovation urbaine qui ruine nos capacités financières.

- Dans les énormes hausses d'impôts sans le moindre impact sur la qualité de vie des Deuillois.

- Dans une urbanisation incontrôlée qui a modelé notre ville en cité dortoir.

Ceux qui évoquent aujourd'hui le changement de méthodes et prônent la concertation, sont ceux qui en charge des comités de quartier, les ont ignoré et empêcher de jouer leur rôle.

Les expériences dont cette liste dit se prévaloir ont conduit la ville à accumuler tant de fautes lourdes, justifiant le désarroi que connaissent les Deuillois. Ils se proposent aujourd'hui de venir avec un projet plus dynamique, pourquoi ne l'ont-ils pas mis en oeuvre alors qu'ils avaient toutes les commandes en mains.

Ils ne sont tout simplement plus crédibles.

Lire la suite :


 

Analyse du programme de Mme Scolan

Date de publication :03.02.2014

Pendant les élections, la démagogie, les fausses promesses sont utilisées pour récupérer des voix mais nourrissent de faux espoirs et discréditent la parole politique.

Un programme doit être jugé sur sa crédibilité.

Notre commune est aujourd'hui en sérieuses difficultés, et Madame SCOLAN ignore totalement nos problèmes. Il ne faudrait pas que nous aggravions cette situation en mettant à la tête de notre ville, une équipe inexpérimentée proposant un programme écrit pour séduire les Deuillois.

Le programme de Madame Muriel SCOLAN est irresponsable, incohérent et dangereux pour la ville parce qu'il ne comporte que de fausses promesses !

Pourquoi ?

•La fiscalité et les finances des communes sont pour les français le premier enjeu électoral de ce élections municipales.

Les Villes n'ont plus d'argent et la préoccupation de toutes les communes est de trouver des sources de financement.

Pour Deuil-La Barre, les impôts que nous payons ne couvrent même pas les charges du personnel.

1ère fausse promesse.

Lorsque Madame SCOLAN s'engage à faire baisser les impôts, tout en précisant que les subventions de l'état vont baisser, c'est-à-dire que nous recevrons moins d'argent que les autres années, c'est mathématiquement impossible.

Cette promesse de baisse d'impôts est intenable et prendre un tel engagement est une preuve d'une méconnaissance totale de la situation financiière de notre ville.

C'est par cette politique de fausses promesses que se crée le divorce entre les français et la représentation électorale.

Il eût été plus rassurant de lire dans ces propositions qu'il fallait agir sur le redressement de nos finances par la baisse des dépenses de fonctionnement. En agissant sur plusieurs postes susceptibles de nous procurer des marges de manœuvre, cela nous aurait permis de retrouver une meilleure compétitivité de gestion communale, mais nous n'aurions pas évité la hausse de nos impôts.

A l'évidence, Madame SCOLAN ne maîtrise pas le dossier des finances de la ville, ceci est d'ailleurs démontré dans l'organisation de ses réunions publiques où elle n'accorde aucune place à ce problème crucial pour notre ville.

Pour avoir longuement étudié ce dossier dans toute sa complexité, je prends date aujourd'hui devant vous qu'une hausse d'impôts inévitable de 16 à 20 % sera appelée après les élections et dans les deux ou trois prochaines années, ceci quel que soit le Maire qui sera élu en mars 2014.

Cette hausse est encore une fois inévitable et l'occulter n'est pas sérieux.

Lire la suite :


 

Certains candidats invoquent une nouvelle forme de Gouvernance : le droit à l'ignorance

Date de publication : 21/02/2014

La gravité des problèmes qui affectent notre ville ne peuvent nous permettre la moindre erreur sur le choix que nous devons faire pour les élections municipales en mars prochain.

Il faut savoir se dresser avec force contre les solutions naïves, l’inexpérience et en fin de compte l’incompétence de certains candidats aussi bien Muriel SCOLAN que Fabrice RIZZOLI qui partent à la conquête de la Mairie pour satisfaire leurs ambitions de carrières politiques.

Fondamentalement, il y a des intérêts qui s’opposent, ceux des Deuillois et ceux qui entendent profiter des Deuillois pour faire carrière.

Les vérités :

http://www.leparisien.fr/deuil-la-barre-95170/philippe-sueur-le-3e-homme-19-09-2011-1614617.php

Les récents reniements des engagements de Madame SCOLAN qui déclare ne plus s’engager à baisser les impôts, et consent à admettre que les emplois sur le bassin de la CAVAM dépendent du bon vouloir des entrepreneurs, démontre son incapacité absolue à diriger cette ville.

Peut-on à la tête d’une ville prendre un jour une décision hasardeuse et décider le contraire le lendemain. Analysons un instant ces volte face il y a derrière ces retournements une inaptitude évidente à diriger une ville, et derrière ces flottements il y a d’abord l’avenir de notre ville et il y a aussi nos feuilles d’impôts. Nous ne pouvons ni ne devons prendre aucun risque

Ces candidats sont tout aussi éloignés de la réalité des problèmes qu’ignorants les compétences de politiques publiques indispensables pour piloter notre commune.

On ne s’improvise pas maire d’une ville par un claquement de doigts, ou par caprice de satisfaction d’une trajectoire politique et de jeux de pouvoirs, en hypnotisant et en anesthésiant les Deuillois.

Notre ville convalescente est en attente de réelles solutions que seules des personnes hautement expérimentées peuvent apporter les réponses dont notre ville a besoin.

Lire la suite :


 

Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Date de publication : 28/02/2014

Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Ces élections municipales révèlent de singulières ambitions personnelles néfastes au destin de notre ville.
Depuis quelques semaines nous assistons aux manœuvres d'une liste qui n'a comme seul objectif essentiel, non pas les intérêts des Deuillois, mais les intérêts d'une candidate qui construit un projet politique personnel sur le dos des Deuillois.
Je l'ai dénoncé depuis maintenant plusieurs semaines et les réponses que cette liste a apporté étaient de nous traiter de menteurs et de diffuser des fausses rumeurs.
Aujourd'hui les choses sont plus claires et je vous invite à lire l'article ici.
article PDF

J'ai toujours dit que la dissidence de Muriel SCOLAN était une dissidence hypocrite parce qu'elle accuse une politique qu'elle a soutenu sans la moindre réserve pendant 16 ans.

Avons-nous une seule fois entendu Madame SCOLAN dénoncer une décision quelconque prise par le Conseil Municipal durant ses différents et longs mandats?

Elle a toujours approuvé et voté sans la moindre contestation toutes les résolutions prises depuis 16 ans.

Lire la suite :