Tous les Articles

Derniers Articles

  Ma contribution au débat sur le bilan de mi-mandat de gestion municipale de Deuil La Barre, pour sortir de la schizoprhrénie ambiante qui plombe la ville.

Lire la suite


  A mi-mandat de la gestion municipale de Deuil La Barre, ma lettre ouverte à Muriel Scolan

Madame le Maire,

Quel est le Bilan à mi-mandat de votre élection?

L'essentiel du débat lors des élections municipales avait porté sur le redressement de notre ville et l'assainissement de nos finances pour arrêter cette spirale d'endettement et de hausse des impôts.

Vous en aviez d'ailleurs fait la trame de votre programme et, plus encore, la promesse faite à vos électeurs de faire baisser les impôts.

Vous disiez dans votre tract:
"Les contribuables deuillois paient beaucoup trop d'impôts, les élus locaux doivent faire preuve d'audace sur ce point en marquant un coup d'arrêt …"

Quel est, donc, la consistance de votre bilan à mi-mandat ?

Une dette qui a explosé, passant de 24 Millions d'Euros en 2014 à 39 Millions d'Euros, aggravée par la mise en place d'une séquence de hausses d'impôts, alors que vous reconnaissiez, vous-même, leur niveau excessif.

Malgré cela, vous décidez, en totale contradiction avec vos engagements et vos promesses de campagne, d'engager un programme de nouvelles hausses d'impôts : 5% de hausse pour 2017 et 5% pour 2018, derrière la hausse faramineuse de 30% du Conseil Départemental dont vous faites partie.

C'est donc une véritable trahison que vous portez à ceux qui ont cru que vous incarniez l'espérance de redressement dont notre ville avait besoin.

Lire la suite

 

  Deuil La Barre, Résolution du dossier des emprunts toxiques ou comment les Deuillois se font dépouiller.

Ce simulacre de résolution de sortie des emprunts toxiques est tout simplement une opération de dépouillement des Deuillois.

Depuis sa prise de fonction Muriel Scolan prône une dissimulation absolue des informations sur ce dossier et pour cause, il s'agit pour elle de diluer sa responsabilité et ne pas révèler aux Deuillois, qu'ils auront à payer 8 Millions € en pure perte.

Ces emprunts ont ruiné la Ville mais ruinent surtout les Deuillois qui auront à supporter une perte financière d'une ampleur considérable.

Muriel SCOLAN indique qu'il fallait en sortir.

Fallait-il en sortir ?

A cette question il convient d'abord de préciser qu'une saine et bonne gestion de la Ville eut été de ne pas les souscrire, et encore moins les voter, surtout lorsque la formule de ces emprunts annonçait clairement qu'il s'agissait d'un jeu irresponsable de spéculation financière.

Lire la suite


  Deuil La Barre, Situation financière et débat d'orientation budgétaire 2015.

Je connaissais la situation de notre ville, je savais qu'elle n'était pas brillante pour l'avoir analysée depuis plusieurs années. Elle méritait d'être mieux gérée avec une compétence particulière, à la hauteur des difficultés auxquelles nous sommes confrontés, malheureusement la maîtrise de la matière financière ne s'improvise pas, et il ne manque...

Lire la suite


  Sinistre été à Deuil La Barre.

Notre ville vient de subir un véritable séisme durant le mois d’août, pour la première fois, le nombre de maisons cambriolées est impressionnant et ces cambriolages se sont déroulés durant plusieurs jours...

Lire la suite


   Deuil-La Barre, Les carrières politiques, les ambitions personnelles, les calculs pour le pouvoir, ça suffit !

Ces élections municipales révèlent de singulières ambitions personnelles néfastes au destin de notre ville.

Depuis quelques semaines nous assistons aux manœuvres d'une liste qui n'a comme seul objectif essentiel, non pas les intérêts des Deuillois, mais les intérêts d'une candidate qui construit un projet politique personnel sur le dos des Deuillois...

Lire la suite



Analyse du programme de Mme Scolan

Date de publication :03.02.2014

Pendant les élections, la démagogie, les fausses promesses sont utilisées pour récupérer des voix mais nourrissent de faux espoirs et discréditent la parole politique.

Un programme doit être jugé sur sa crédibilité.

Notre commune est aujourd'hui en sérieuses difficultés, et Madame SCOLAN ignore totalement nos problèmes. Il ne faudrait pas que nous aggravions cette situation en mettant à la tête de notre ville, une équipe inexpérimentée proposant un programme écrit pour séduire les Deuillois.

Le programme de Madame Muriel SCOLAN est irresponsable, incohérent et dangereux pour la ville parce qu'il ne comporte que de fausses promesses !

Pourquoi ?

•La fiscalité et les finances des communes sont pour les français le premier enjeu électoral de ce élections municipales.

Les Villes n'ont plus d'argent et la préoccupation de toutes les communes est de trouver des sources de financement.

Pour Deuil-La Barre, les impôts que nous payons ne couvrent même pas les charges du personnel.

1ère fausse promesse.

Lorsque Madame SCOLAN s'engage à faire baisser les impôts, tout en précisant que les subventions de l'état vont baisser, c'est-à-dire que nous recevrons moins d'argent que les autres années, c'est mathématiquement impossible.

Cette promesse de baisse d'impôts est intenable et prendre un tel engagement est une preuve d'une méconnaissance totale de la situation financiière de notre ville.

C'est par cette politique de fausses promesses que se crée le divorce entre les français et la représentation électorale.

Il eût été plus rassurant de lire dans ces propositions qu'il fallait agir sur le redressement de nos finances par la baisse des dépenses de fonctionnement. En agissant sur plusieurs postes susceptibles de nous procurer des marges de manœuvre, cela nous aurait permis de retrouver une meilleure compétitivité de gestion communale, mais nous n'aurions pas évité la hausse de nos impôts.

A l'évidence, Madame SCOLAN ne maîtrise pas le dossier des finances de la ville, ceci est d'ailleurs démontré dans l'organisation de ses réunions publiques où elle n'accorde aucune place à ce problème crucial pour notre ville.

Pour avoir longuement étudié ce dossier dans toute sa complexité, je prends date aujourd'hui devant vous qu'une hausse d'impôts inévitable de 16 à 20 % sera appelée après les élections et dans les deux ou trois prochaines années, ceci quel que soit le Maire qui sera élu en mars 2014.

Cette hausse est encore une fois inévitable et l'occulter n'est pas sérieux.

LA CAVAM

•Durant nos entretiens avec Madame SCOLAN, j'ai été stupéfait de l'entendre dire qu'elle envisageait vouloir quitter la CAVAM pour rejoindre la Métropole du Grand Paris, cette décision relève d'une irresponsabilité absolue, tant les conséquences d'une telle mesure sont extrêmement graves pour notre ville, ( nous n'aurons plus temporairement de Police Municipale, plus de vidéo surveillance, plus de mutualisation des délégations confiées à la CAVAM et plus grave encore notre ville devra rembourser, sans que nous sachions comment, sa quote part de la dette due à la CAVAM).

Cela Madame SCOLAN ne le dit pas dans son programme et pour cause, ces élections sont affectées par des stratégies politiques d'ingérances dépassant le cadre territorial de notre commune, ceci est inacceptable et inadmissible.

LA JONCTION RD 311 ET RD 928

•Evoquant la jonction RD 311 et RD 928, ce projet qu'elle soutient et qu'elle a décidé de porter aura pour conséquence d'asphyxier les Deuillois en plein cœur de la ville par 8500 voitures qui se trouveront bloquées sur cette jonction embouteillée.

Voir explications sur le lien suivant : http://www.deuil-la-barre2014.fr/index.php?post/2013/11/12/Deuil-La-Barre%2C-Projet-de-liaison-RD-928-311%2C-une-fausse-bonne-id%C3%A9e-!2

2ème fausse promesse.

•Sur le plan de l'emploi, il y a certes une nécessité d'accompagner les chômeurs avec détermination et efficacité, parce que c'est une priorité essentielle, mais l'engagement pris par Madame SCOLAN de vouloir réserver les emplois prioritairement aux habitants de la CAVAM et en particulier à ceux de Deuil-La Barre est une tromperie. Cette disposition est totalement illégale, et nourrit de faux espoirs à des personnes en souffrance.

Le critère essentiel d'embauche pour un Chef d'entreprise est de trouver du personnel compétent, quel que soit le lieu géographique de résidence, Déformer cette évidence relève d'une méconnaissance absolue du monde du travail.

3ème fausse promesse.

•Sur le plan des engagements sécuritaires, Madame SCOLAN trompe encore les Deuillois en prétendant vouloir une plus grande fermeté dans l'application des textes. S'imagine t-elle un instant qu'il s'agit des prérogatives du juge et se substituer à son rôle et à sa place, fait preuve d'une naïveté déconcertante.

•De même qu'elle manque de sérieux lorsqu'elle indique vouloir interdire l'occupation abusive des halls d'immeuble.

Les halls d'immeubles sont des espaces privés sur lesquels le Maire n'a aucune autorité.

Le traitement de l'insécurité exige des réponses d'un autre niveau que ces annonces de démagogie électorale. Pour un responsable politique traiter de l'insécurité ne passe pas par un effet d'annonce mais par la mise en œuvre de solutions pertinentes :

- Etablir un diagnostic de l'insécurité sur notre territoire en identifiant les problèmes, discerner les formes de délinquances, celles qui relèvent de la prévention de celles qui relèvent de la sanction pénale. Nul besoin d'inviter des conférenciers pour animer des réunions, ces sujets se préparent comme nous l'avons fait intensément plusieurs années durant, en se formant aux réalités des problèmes.

Là encore Madame SCOLAN parle d'un sujet qu'elle ne maîtrise guère.

Sur ce même volet, Madame SCOLAN incrimine les Deuillois en déclarant intensifier la répression des automobilistes, plutôt que de dédier la mission de la Police Municipale à protéger prioritairement les personnes et les biens. Ceci d'autant plus que les automobilistes Deuillois ne sont aucunement des délinquants routiers.

Y avait-il autre chose dans son programme ?

Notre ville est en grande fragilité, elle ne pourra pas supporter une gestion de la commune pratiquée avec un tel amateurisme.

Pour toutes ces différentes raisons, la mise en œuvre du programme proposé par Madame SCOLAN ne ferait qu'aggraver nos difficultés.

J'invite toutes les Deuilloises et les Deuillois à se poser les bonnes questions, le choix que vous ferez en mars 2014 est un choix empreint d'une grande gravité sur l'avenir de notre ville, de notre qualité de vie et de nos impôts. Savoir identifier les programmes creux stériles, éviteraient à notre ville de sombrer un peu plus.

Josué MREJEN